Birthday Girl d'Haruki Murakami
Culture Livres

Littérature japonaise: Birthday Girl d’Haruki Murakami

Il y a des auteurs dont l’univers littéraire me plaît énormément, qui squattent ma bibliothèque depuis des années et qui ne m’ont quasiment jamais déçus. Haruki Murakami fait partie de ceux-là. Rien d’étonnant, donc, que lors d’une de mes visites à la FNAC ce livre – ou plutôt cette nouvelle – ait attiré mon regard. Puis, admettons-le : la couverture de ce livre est très canon. Et moi je suis très très fan des beaux objets au packaging canon, qu’il s’agisse de livres ou de palettes de fards à paupières mon porte-monnaie est beaucoup moins fan par contre.

Pour en revenir à Birthday Girl, je tiens à préciser que ce n’est pas une nouvelle inédite, en effet elle avait déjà été publiée dans le recueil Saules aveugles, femme endormie. Cependant, ce qui m’a fait acheter ce livre outre le fait que j’ai perdu mon exemplaire de Saules aveugles, femme endormie ce sont les superbes illustrations de Kat Menschik.

Sans plus tarder, voici le résumé de Birthday Girl :

Je ne vais pas vous offrir quelque chose de matériel. Mon cadeau n’aura rien à voir avec un objet de valeur. En fait, voilà ce que j’aimerais offrir à la merveilleuse fée que vous êtes, mademoiselle. Vous allez faire un voeu. Et je l’exaucerai. Quel qu’il soit. À condition que vous ayez un voeu à formuler.

Comme un songe éveillé, un de ces instants suspendus qui nous hantent encore, longtemps après, Haruki Murakami nous livre une nouvelle mélancolique, douce-amère, magnifiquement mise en image par la talentueuse illustratrice allemande Kat Menschik, pour mieux restituer l’univers hypnotique du maître.

Mon avis

Birthday Girl, c’est le récit d’une jeune femme qui revient sur une anecdote qui eut lieu, suspense…. le jour de son anniversaire. Elle travaille dans un restaurant italien à Tokyo en tant que serveuse. Sur son lieu de travail, rien n’est laissé au hasard et chacun se complaît dans cette routine. Jusqu’à ce fameux soir, où l’inimaginable arrive… Ce soir-là, notre jeune serveuse se voit confier une tâche, aux premiers abords tout à fait banale, mais qui aura des répercussions sur le reste de sa vie.

Birthday Girl est de ces nouvelles que l’on entame sans trop savoir dans quoi on est en train de se plonger, et qu’il nous est pourtant impossible de lâcher jusqu’à la dernière page à cause du suspense qui nous prend à la gorge, chaque ligne un peu plus. Et quand enfin on atteint cette dernière page, qu’on croit toucher du bout du doigt l’explication finale… L’auteur nous laisse sur notre faim. Oui, Birthday Girl m’a laissée sur ma faim. J’ai eu cette impression d’inachevé, cette frustration – mais c’est habituel quand on lit Murakami. Ainsi, l’auteur nous offre de quoi nourrir notre imagination. Pour moi, Birthday Girl est une nouvelle intemporelle dans laquelle tout le monde peut se projeter. Mais quelle morale faut-il tirer de ce conte onirique ? Chacun est libre d’avoir sa propre interprétation.

Je conseille ce livre à qui ?

Les amateurs de beaux livres, évidemment ! Ou ceux qui ont envie de découvrir Murakami, mais n’ont ni le temps ni l’envie de se jeter dans un long roman. 

Si Birthday Girl te donne envie, tu peux le trouver ici et ici. Alors, sparkly baby ? Convaincue ?

The following two tabs change content below.
0548fd003d8b0f495750cedb8699e4af?s=80&d=identicon&r=g - Littérature japonaise: Birthday Girl d'Haruki Murakami
Etudiante en coréen et communication le jour, serial collectionneuse d'enlumineurs la nuit.... Skincare et makeup nerd, féministe et grande lectrice. Meuf sympa.

2 thoughts on “Littérature japonaise: Birthday Girl d’Haruki Murakami”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *