Paris, là où je continue de poursuivre mes chimères
Blabla Humeurs

Chasseuse de chimères

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
loading - Chasseuse de chimèresLoading...

J’ai été silencieuse ces derniers jours. J’en suis désolée.

Cette absence est une des conséquences d’une grosse introspection qui m’a pas mal chamboulée. Qui m’a laissée misérable et aigrie, doutant de mes compétences, de mes ambitions et désagréable envers mon entourage.  Je suis en pleine déprime, pour la faire courte.

Dire que je suis à présent rétablie, pleine de joie de vivre et confiante envers mes capacités serait mentir. Mais j’ai besoin d’écrire, de m’exprimer. De t’offrir des explications, sparkly baby. J’aurais voulu le faire plus tôt, mais je n’en ai pas eu la force. Ces derniers jours, la peur m’a saisi à la gorge et ne m’a pas lâchée. Je n’osais plus écrire une ligne. J’étais terrifiée. Et je le suis toujours. Terrifiée parce qu’à quoi bon écrire si mes textes ne sont pas assez bons ? Pourquoi s’obstiner alors que tant d’autres sont bien meilleurs que moi ? J’ai l’impression d’avoir passé ces derniers mois à poursuivre des chimères.

J’ai enchaîné les déceptions, que ce soit au niveau universitaire, professionnel ou sentimental. Je me suis remise en question, plusieurs fois. J’ai essayé de faire abstraction de toutes les merdes qui me tombaient dessus, de me concentrer sur mes objectifs en pensant que mes efforts allaient finir par payer. Spoiler : ce ne fut pas le cas. J’en ai gros sur la patate et faire face chaque jour à l’incompréhension ou pire, l’indifférence de mes proches me rend malade.

Je suis forte. Je me relèverais certainement de cette épreuve. Mais vais-je trouver la force de continuer sur la même voie ? J’aimerais pouvoir dire que oui avec certitude, mais malheureusement rien n’est moins sûr. 

The following two tabs change content below.
0548fd003d8b0f495750cedb8699e4af?s=80&d=identicon&r=g - Chasseuse de chimères
Etudiante en coréen et communication le jour, serial collectionneuse d'enlumineurs la nuit.... Skincare et makeup nerd, féministe et grande lectrice. Meuf sympa.

3 thoughts on “Chasseuse de chimères”

  1. On s’en fout de ceux qui sont meilleurs que toi, c’est toi qu’on vient voir ici, parce qu’on juge tes textes (et tes avis, et tes conseils, et tes coups de gueule…) « assez bons » 🙂
    Je ne connais pas les raisons de ta déprime (et peut-être que toi non plus, si tu les connaissais il n’y aurait déjà plus de problème), mais pour ce qui est de se concentrer sur ses objectifs je peux te dire un truc : j’ai remarqué à plusieurs reprises que je ratais mes objectifs, ceux qui étaient vraiment importants, qui me tenaient à cœur, justement parce que je les jugeais indispensables. Je me mettais trop la pression et je ratais. C’est quand j’ai accepté que ce n’était pas si indispensable que j’y suis parvenue (sauf pour le permis, je suis encore persuadée que c’est indispensable et je ne l’ai toujours pas et ça me rend malade).
    Enfin, je te souhaite plein de bonnes choses, et tu es bien partie : parler de ses faiblesses, c’est déjà un bon début, non ?

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire qui m’a sincèrement touchée (j’ai même versé une larmichette). J’ai essayé de prendre un peu de recul, et je pense que ton conseil est un très bon conseil. En effet, je me mets peut-être trop la pression… Mais globalement c’est une période très très difficile à gérer pour moi. J’espère que dans 6 mois les choses iront mieux. En tout cas merci encore d’avoir pris le temps de m’écrire ce si joli commentaire, je t’embrasse sparkly baby.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *