Le personnage autoritaire de Ford dans la série Westworld
Culture Séries / Films

Westworld : la série dystopique qui vous retourne le cerveau

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
loading - Westworld : la série dystopique qui vous retourne le cerveauLoading...

J’ai déjà eu l’occasion de te parler de mon abonnement OCS dans un précédent article, sparkly baby. Initialement prolongé pour finir de visionner la saison 2 de la série The Handmaid’s Tale (dont je vais te parler très prochainement sur le blog…), j’ai tenu à rentabiliser cet abonnement en me lançant dans le binge-watching de séries dont j’avais entendu parler sur les réseaux sociaux ou grâce à mon entourage. Westworld fait donc partie de ces séries apparemment très populaires et que j’avais hâte de découvrir. 

Westworld : l’histoire en bref

Pour ceux qui seraient passées à côté du phénomène, Westworld est une série dystopique qui compte actuellement 2 saisons et 20 épisodes au total

Westworld nous plonge dans un parc d’attractions pas comme les autres puisqu’il abrite… Des robots. En échange d’une coquette somme, vous pouvez vous plonger dans un des univers développés par les têtes penseuses du parc et ainsi participer à la Conquête de l’Ouest entouré de cow-boys, ou bien affronter de sanguinaires samouraïs dans un cadre japonisant des plus fidèles. Les « hôtes », intelligences artificielles humanoïdes qui peuplent le parc et divertissent les visiteurs, sont indifférenciables des êtres humains à l’œil nu (tu sens pointer le problème à l’horizon ?) et sont de véritables jouets pour les visiteurs du parc, qui se servent d’eux pour assouvir tous leurs fantasmes (qu’ils soient sexuels ou meurtriers). Afin de continuer à surprendre et à divertir les clients, de nouveaux « scénarios » et « mises à jour » sont effectués régulièrement chez les hôtes. Or, l’une de ces mises à jours provoque un dérèglement dans le comportement de certains hôtes… Spoiler : ça tourne mal.

Les personnages de Teddy et Dolores dans la série dystopique Westworld

Pourquoi je n’ai pas aimé Westworld

Dire que je n’ai pas apprécié Westworld est un grand mot, mais soyons francs : je n’ai pas été transportée par cette série. Elle a surtout été une grande source de frustration et d’incompréhension pour moi.

Tout d’abord car, malgré une scène d’exposition intéressante, il faut s’accrocher lors des premiers épisodes de la saison 1 pour ne pas lâcher prise…. Les répétitions (voulues) des dialogues et les même « rebondissements » se poursuivent pour notre plus grand désespoir. La ressemblance avec Un Jour Sans Fin est frappante, dans le mauvais sens du terme. On décèle bien la volonté des scénaristes de nous faire comprendre que les robots sont pris dans une routine de laquelle ils ne sont pas supposés s’écarter, mais au bout de la dixième répétition du même dialogue, moi je dis stop difficile de rester captivé.

Les scénarios un peu trop tordus ambitieux s’emmêlent et s’entremêlent, et font naître incohérences et dissonances scénaristiques. Les flashbacks et les bonds dans le temps sont indifférenciables, ce qui crée à coup sûr la confusion chez le spectateur.

« Mais du coup, elle est à fuir cette série, non ? »

Rassure-toi, sparkly baby, je pense tout de même que Westworld vaut le détour. En effet, la diversité du casting est très appréciable et j’ai pu noter avec grand plaisir que la parité était parfaitement respectée en ce qui concerne la nudité. Quant aux décors, même s’ils varient peu, ils sont sont très réalistes et magnifiques à regarder.

Pour finir sur une note à peu près positive, je dirais que Westworld est une série intéressante car elle ranime le fameux questionnement autour de la potentielle dangerosité des intelligences artificielles. C’est un débat qui, à mon sens, a beaucoup à offrir mais a été assez mal exploité par les scénaristes de Westworld. 

Je conseille Westworld à qui ?

Aux passionnés de l’univers des cow-boys, qui y trouveront sans aucun doute leur compte grâce aux décors et aux sublimes costumes que l’on peut apercevoir dans la majeure partie de la série. Et tout simplement aux personnes voulant se faire leur propre avis sur Westworld, car je sais que les critiques sont très mitigées sur le sujet…

Et toi, sparkly baby, as-tu visionné cette série ? Si oui, es-tu d’accord avec mon ressenti général ?

The following two tabs change content below.
0548fd003d8b0f495750cedb8699e4af?s=80&d=identicon&r=g - Westworld : la série dystopique qui vous retourne le cerveau
Etudiante en coréen et communication le jour, serial collectionneuse d'enlumineurs la nuit.... Skincare et makeup nerd, féministe et grande lectrice. Meuf sympa.

4 thoughts on “Westworld : la série dystopique qui vous retourne le cerveau”

  1. Hello ! 🙂

    J’ai un peu le même sentiment que toi par rapport à Westworld. Le casting est grandiose, les acteurs jouent très bien et le scénario est très intéressant, mais comme tu dis : il faut s’accrocher. J’ai regardé toute la 1ère saison, mais elle ne m’a pas marquée au point de commencer la 2ème…

    Merci pour ta revue!
    Adèle

    1. Hello et merci pour ton retour !
      Pour ma part je pense qu’on peut parler de masochisme puisque j’ai poussé jusqu’au dernier épisode de la saison 2… qui est mieux que la saison 1, mais encore très discutable.

      Bonne soirée Adèle et merci d’être passée 🙂

  2. Bonjour! Personnellement j’ai plus que détesté la saison 1 de Westworld et ses 10 pénibles épisodes. Ce n’est peut-être simplement pas fait pour moi, mais je ne m’essaye même pas à la saison 2… C’est dommage, parce que l’idée était intéressante et les acteurs sont plutôt bons!

    1. Ouch, pénible, à ce point ?
      Pour ma part j’ai quand même laissé une chance à la saison 2 car je voulais écrire cet article et j’ai trouvé qu’il y avait quelques améliorations… Les principaux problèmes sont toujours présents cela dit :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *