Femme dans un body en dentelle sur un homme
Blabla Sexe et dating

Le point de vue d’une parisienne sur l’infidélité

Que celui ou celle qui n’a jamais trompé son partenaire ou n’a jamais été trompé lève la main. Personne ? Ce n’est pas étonnant. Pour ma part je ne connais pas un seul couple monogame sur le long terme (2 mois de relation ne suffisent pas pour démontrer que vous êtes fidèles sorry) où les deux partenaires sont fidèles. Parce que souvent cette copine qui se vante de son chéri absolument parfait, aux petits soins pour elle et tellement romantique… Elle ignore que lors de ses déplacements à Lyon il va rejoindre son ex et qu’ils baisent comme des lapins.

Mais alors d’où vient ce phénomène ? Avoir un couple qui dure et où la confiance règne, est-ce vraiment possible ?

Les smartphones, complices de nos infidélités

Nous vivons à une époque où tout nous est accessible via notre smartphone, et où par conséquent il est si facile de se créer un profil Tinder (30 secondes à peine), de swiper à gauche et à droite les profils puis d’engager la conversation avec de séduisants inconnus… Cette façon de « draguer » en ligne est particulièrement ludique et addictive. Et que dire de ces sites de rencontres spécialisés pour les rencontres adultères ? Le web n’est clairement pas notre ami quand il s’agit de respecter les engagements d’une relation monogame.

Donc tout est de la faute de Tinder ?

Franchement, non, je ne pense pas. Cela facilite forcément les tromperies mais il faut garder en mémoire qu’une personne qui voudra tromper son partenaire le fera, par n’importe quel moyen. Donc oui, Tinder, OkCupid, et autres applis de rencontre sont une énième tentation mais ils ne sont pas nécessairement à blâmer. La seule personne responsable c’est l’infidèle qui n’a pas su parler de ses envies sexuelles ou des problèmes qu’il ou elle perçoit dans son couple avec son partenaire – ou qui est simplement égoïste, il y a plusieurs cas de figure. Mais énumérer toutes les raisons qui poussent des personnes à l’infidélité me paraît un peu long… Peut-être qu’un autre article sur le sujet est à prévoir ? Dis-moi ce que tu en penses, sparkly baby !

La solution trouvée par certains couples:

J’ai remarqué que les relations libres se faisaient de plus en plus courantes et souvent au détriment d’un partenaire d’ailleurs. L’idée étant que les partenaires peuvent aller voir « ailleurs », et communiquent plus ou moins à propos de ça. On voit également énormément de couples qui cherchent un homme ou une femme pour un threesome sur les applis de rencontre, ou qui fréquentent des clubs échangistes histoire de pimenter leur vie sexuelle. Ainsi on s’éloigne du modèle traditionnel du couple exclusif pour aller vers un couple plus ouvert mais aussi plus rassurant: les règles sont moins « strictes » mais elles sont quand même là. Ces couples qui laissent entrer des tierces personnes dans leur vie sexuelle doivent faire preuve de communication et d’une réelle confiance mutuelle. Et là tu vas me dire que bof la communication et la confiance sont des éléments basiques du couple monogame, mais je ne dirais pas que c’est acquis pour tout le monde – on connaît tous ce mec ou cette meuf dont la jalousie excessive est une sérieuse menace pour son couple.

Est-ce qu’il est donc obligatoire de faire rentrer une tierce personne dans sa vie sexuelle pour s’assurer la fidélité de son partenaire ?  Je serai tentée de répondre oui mais mon côté optimiste veut croire qu’on peut très bien avoir une vie sexuelle et romantique épanouie en restant à deux. C’est là où ton témoignage intervient, sparkly baby… Quel est ton avis sur le sujet ?

Pour aller plus loin:

The following two tabs change content below.
0548fd003d8b0f495750cedb8699e4af?s=80&d=identicon&r=g - Le point de vue d'une parisienne sur l'infidélité
Etudiante en coréen et communication le jour, serial collectionneuse d'enlumineurs la nuit.... Skincare et makeup nerd, féministe et grande lectrice. Meuf sympa.

6 thoughts on “Le point de vue d’une parisienne sur l’infidélité”

  1. Je lève la main … Je n’en suis ni fière ni honteuse, mais et je me satisfais pleinement de mon amoureux.se. Et ça a peut-être l’air carrément naïf, mais ça a l’air pareil de son côté. Dans mon cas, c’est particulier (apparemment), car je n’ai (même) pas d’ex. Je me dis parfois que c’est une chance inouïe d’être tombée sur « la/une bonne personne » du premier coup (ou presque, j’ai eu des rateaux avant, ça compte ? :p ), et parfois aussi je me dis que c’est étrange de ne pas avoir varié les expériences. Et si on se quittait dans 1 an, 5 ans, 10 ans, est-ce que je pourrais m’approcher d’une autre personne sans avoir l’air de tout redécouvrir à nouveau ? Est-ce que j’en aurai seulement envie ? (Oui, j’aurais envie de sexe probablement, mais d’une relation à long terme, je ne l’imagine pas avec d’autres personnes – que c’est niais).
    J’ai eu souvent des discussions au sujet de la fidélité. Je trouve ça super que les gens arrivent à construire des unions libres qui durent. Qu’il y ait une distinction sexe/amour et qu’ils évitent la jalousie (mais comme tu dis c’est très souvent au dépends d’un des partenaires), je ne vois pas du tout comme un problème d’avoir plusieurs partenaires tant que la relation est consentie et protégée. Je suis juste incapable de l’appliquer à moi.
    Je ne sais pas si ce témoignage permet de développer un peu ton article, on dira juste que la fidélité consentie (et protégée), c’est possible parfois 🙂

    1. Salut Grou’ et merci pour ton témoignage!
      J’ai envie de dire que oui, tomber sur le prince charmant tu premier coup c’est « particulier » mais… du moment que ton manque d’expérience n’est pas quelque chose qui te freine, où est le mal? Beauty&Gibberish qui est une blogueuse que j’apprécie énormément vit toujours avec son premier amour (du moins il me semble que c’est son premier amour haha). Je suis admirative de ce genre de personnes – dont tu fais partie – et un peu rêveuse…Et effectivement tant mieux si ça marche pour vous 🙂
      Sinon, si ça peut te rassurer, moi aussi je me suis engagée dans des relations que je ne pensais pas être capable d’avoir avec d’autres personnes que mon partenaire du moment!

  2. Tu viens de briser mon rêve !!! Lol, j’ai encore envie de croire en l’amour mais comme tu le dis si bien, il y a tellement de tentation à l’extérieur que cela peut devenir compliqué.
    Je pense qu’il faut faire comme chacun l’entend dans son couple sans regarder ce qu’il se passe ailleur.

    1. Haha désolée si ça peut paraître pessimiste comme article!
      Oh je ne voulais pas dire qu’il fallait « copier » la façon de fonctionner des autres couples. Effectivement c’est mieux si on arrive à trouver son propre rythme, ses solutions sur mesure…

  3. Tu connais le blog Les fesses de la crémière ? Il va assez loin dans la réflexion mais c’est passionnant et ça oblige à remettre en cause pas mal des idées préconçues qu’on a sur ce qu’est le couple, ce qu’est l’amour… Une chose est sûre, qu’on soit en monogamie stricte par principe, en couple plus ouvert ou carrément dans des relations polyamoureuses, ce n’est jamais évident. Aucune de ces solutions ne protège des problèmes de couple, des petits tracas de la vie quotidienne… A chaque couple d’en discuter en communiquant le mieux possible, en trouvant ses propres compromis, sans qu’un des deux se sente lésé. Pas forcément facile, mais ça vaut le coup je pense. On fait des erreurs, mais on avance

    1. Bonsoir Irène et merci pour ton commentaire!
      Alors non je ne connais pas ce blog- et je m’en vais le découvrir de ce pas! Merci pour la suggestion du coup 🙂 Pour ce qui est des problèmes de couple, j’ai conscience que mon article peut prêter à confusion – bien sûr que d’aller en club échangiste tous les week-ends ne résout pas tout au sein du couple et ce, même si cela demande une grosse dose de confiance en son partenaire. Je parle ici seulement de solutions abordées par certaines personnes mais elles ne sont pas adaptées à toutes les situations, et elles ne garantissent pas non plus que tous les problèmes soient oubliés/ résolus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *