À PROPOS

léana blogueuse - À PROPOS
Photo prise par Matthieu Ponchel

Hello la blogosphère, ici L, baby blogueuse.
Féministe, râleuse et procrastinatrice de talent. Nice to meet you.
En vrac, voici quelques infos sur moi:
J’aime les anglicismes (comme tu peux le constater). Je suis parisienne (que veux-tu, j’aime les boîtes à sardines les appartements minimalistes et les cafés à 3 euros). Le rayon littérature étrangère de la FNAC des Champs-Elysées est ma seconde maison. Je suis amoureuse de la Corée, de sa culture, de sa musique, de sa nourriture et de ses cosmétiques (ça fait beaucoup, hein?). Je parle couramment le sarcasme. Je suis une fervente pratiquante du layering depuis 2015 et j’adore bassiner mon entourage avec les bienfaits des produits skincare. Je rêve de journées de 36 heures. J’adore les langues (d’ailleurs j’étudie le coréen à la fac).

Ce blog, c’est avant tout un espace de partage pour moi. Ici je te parle de mes découvertes, de mes coups de cœur. Qu’ils soient du domaine littéraire, musical ou de la cosmétique. Mais j’ai aussi envie de parler de sujets qui me tiennent à cœur, comme le féminisme. Je ne veux pas m’identifier exclusivement à une catégorie « beauté » ou « lectures » puis me rendre compte par la suite que je me suis moi-même posée des limites à ce que je veux partager ici.
J’ai longtemps fantasmé ce blog dans ma tête. Je pensais aux articles que j’avais envie d’écrire, aux sujets sur lesquels j’aimerais faire des recherches. Mais je procrastinais évidemment. Je repoussais toujours mon envie de créer ce blog. Puis un jour, dans le cadre de mes études de communication, on nous a donné comme devoir de créer un blog. J’avais envie d’une bonne note  alors j’ai saisi l’occasion et voilà. The Sparkling Woman est née.


Pourquoi ce titre? Est-ce que je pétille vraiment dans la vraie vie?

(Donc pour les fâchés avec l’anglais, je précise que « sparkling » est un terme pouvant se traduire par « pétillant »)

Été 2016, je suis à une soirée qui s’annonce mortellement ennuyeuse. Et pourtant, ce soir-là, je fis une rencontre  qui me bouleversa et qui me hante encore aujourd’hui. De cette fête je ne garde aucun souvenir particulier, si ce n’est ce compliment glissé lors d’un court moment d’intimité. Ce soir-là, ivre et en marge de mes amis et des amis d’amis sympas mais sans plus, j’étais une femme pétillante pour quelqu’un. Ces souvenirs me collent à la peau et j’avais envie d’extérioriser ça.

Kiss.

Ah, et si tu veux m’envoyer un mot doux, c’est par ici.